Costa Rica 2016 : Jour 11 – Descente le long de la côte ouest

Jour 11 : Nicoya – Manuel Antonio

On rend notre cabane après le petit déjeuner et on prend la route direction Paquera pour prendre le ferry vers Puntarenas. On dit au revoir à la péninsule de Nicoya, un endroit magnifique qui gardera donc pour nous un charme bien particulier.

On arrive au ferry avec presque une heure d’avance. On patiente donc au soleil puis un achète les billets avant d’embarquer pour une traversée d’une heure.  Il manque juste un hamac et ça aurait été top pour traverser.

Une fois débarqué, on prend la route du sud et on longe la côte. Arrivé à Tarcoles, on fait l’arrêt traditionnel au pont pour voir les crocodiles se dorer la pilule. De grosses bestioles !

Groupe de crocodiles à Tarcoles

Groupe de crocodiles à Tarcoles

jour_10_3 jour_10_4

A Tarcoles, on nous avait conseillé un petit resto très sympa durant le briefing. On s’arrête donc sur la plage indiquée, et on s’installe dans un petit boui boui avec des produits frais de la pêche. On se commande un plat de langoustine succulent avec une sauce au fruit de mer démente. Pendant qu’on attend les plats, on regarde les pécheurs ranger et nettoyer leurs filets sur la plage.

Les langoustines fraiches : une tuerie !

Les langoustines fraiches : une tuerie !

Vraiment un super tuyau ce petit resto !

Au moment du café, je vois des perroquet, des Ara rouge voler sur la plage. Je sors donc… et je vois que là où on a garé la voiture, il y a un grand amandier et que 5 ou 6 aras sont dans l’arbre en train de faire un festin d’amande. Ils sont énormes ! Bien 60cm de la tête à la pointe de la queue, et se déplace avec pattes et bec dans l’arbre avec une aisance bluffante. Un spectacle magnifique je reste photographier pendant 30 minutes.

Voici une toute petite sélection des 200 et quelques photos que j’ai fait de ces beautés :

Ara Rouge et son amande

Ara Rouge et son amande

Ara Rouge et son amande

Ara Rouge et son amande

jour_10_9

Une repas terrible, de superbes oiseaux en liberté qui se nourrissent dans un amandier, ça c’est une pause comme je les aime !

On reprend alors la route vers Quepos et le parc national de Manuel Antonio. Sur les derniers kilomètres, le paysage n’est que palmeraies, palmier par centaines de milliers qui ont été planté pour l’huile de palme… absence totale de vie sauvage donc.

On arrive en fin d’après midi à Manuel Antonio. Que de monde.. après le paradis de la péninsule de Nicoya où il n’y avait pas grand monde, on sent qu’ici c’est super touristique. Ça grouille d’américains et de canadiens de partout… c’est disneyland … Les prix sont d’ailleurs à la hauteur du lieu.

Une fois pris possession de l’appart hotel que j’avais réservé, on part se balader à Manuel Antonio et surtout sur sa plage. Le paysage est magnifique, malgré la foule, et on a droit à un couché de soleil flamboyant.

Plage de Manuel Antonio

Plage de Manuel Antonio

Le soleil se couche sur Manuel Antonio

Le soleil se couche sur Manuel Antonio

Le soleil se couche sur Manuel Antonio

Le soleil se couche sur Manuel Antonio

Après une repas dans un resto touristique (il n’y a que ça dans le coin), on passe la soirée à l’appart.

Jour 10SommaireJour 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>