Islande 2013 : Jour 9

Jour 9 : Cercle d’Or, Reykjavik

Une nuit pas trop mal, à part un oiseau qui a passé sa nuit à considérer que l’on était sur son territoire et à faire des bruits de Stuka toutes les 2 minutes en piquant sur nos tentes.

Une fois le petit déj pris, on emballe les affaires et on va faire le reste du cercle d’or. On commence logiquement par Geysir. L’ayant déjà fait l’année précédente, j’y vais pour lui montrer à quoi ressemble un Geyser. Au final, j’apprécie plus le spectacle que lui, et les touristes arrivent rapidement, rendant la présence sur place vite chiante.

Arrivé sur le site sous un ciel chargé

Arrivé sur le site sous un ciel chargé

Comme une envie de prendre un bain

Comme une envie de prendre un bain

IMG_6877

Boum !

Boum !

On enchaine alors vers la grandiose cascade de Gullfoss. Pas encore trop de monde là, 2 douzaines de voitures, mais surtout, on tombe nez à nez avec nos 2 amis lillois rencontrés au tout début du trek. On les avait laissé au Landmannalaugar, d’où il devait poursuivre pour quelques jours dans la réserve de Fjallabak. Mais le mauvais temps prévu les a dissuadé et ils ont décidé de louer une voiture pour aller faire un tour au Nord du pays. On parle avec eux durant 15 minutes, puis il est temps d’aller voir cette fameuse cascade (qui m’avait bien marqué en 2012).

Gullfos vu de haut

Gullfos vu de haut

Je vous laisse imaginer le bruit

Je vous laisse imaginer le bruit

Un petit rafting ça vous dit ?

Un petit rafting ça vous dit ?

On quitte alors la cascade, et on reprend la route vers Reykjavik. Vu qu’on a un peu de temps, on traine dans le centre ville. Je l’amène manger une superbe soupe de homard sur le port, et on fait le tour des boutiques pour ramener des cadeaux à nos emmerdeuses respectives. Un bon gros plaid en laine islandaise pour ma frileuse :)

On va ensuite rendre la voiture. Direction Reykjavik sous un déluge monumental. On rend le véhicule à l’agence, et ils nous dépose à l’aéroport ensuite. Heureusement, car si il avait fallu faire les 500 m à pied, on aurait été trempé jusqu’aux os, de quoi chopper une bonne bronchite dans l’avion ensuite.

A l’aéroport, on tombe sur Yannick et Marion, les alsacos rencontrés lors du deuxième jour du trek. C’est une bonne chose, car passer ma soirée à regarder des russes débiles ne me tentait que moyen. Notre vol est aux alentours de minuit, on passe donc la soirée tranquillement, à se montrer ses photos, à tuer le temps. On rencontre aussi un jeune ornithologue qui vient de passer plusieurs semaines sur l’ile, dont 2 dans les fjords de l’ouest à étudier la faune locale pour son plaisir. Il nous montre quelques unes de ses photos, c’est hallucinant !

Puis vient l’heure du départ. On se dit au revoir, et on monte dans notre vol Icelandair.

Voila, c’est terminé. Retour à la maison, à la civilisation.

Ce trek fut une véritable découverte pour moi qui n’en avait encore jamais fait et qui ne marche pas des masses dans l’année. J’étais déjà amoureux de l’Islande, ce trek n’a fait que confirmer cet attrait. A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai qu’une envie : y retourner.

Retour au jour 8Sommaire - Débrief

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>