Japon 2014 – Jour 6 : Temples de l’est

Inari, Ginkaku-ji, Kiyomizu-dera

En ce nouveau jour à Kyoto, le programme est dès plus simple : des temples, des temples et des temples. On voulait faire le temple des mousses qui est très réputé, mais je n’avais pas fait attention qu’il fallait réserver longtemps en avance et par courrier, c’est donc loupé pour celui là. Du coup, on part vers un autre temple qui nous motivait pas mal : le sanctuaire Inari de  Fushimi-ku.

Portail du temple

Portail du temple

Madame tape la pose

Madame tape la pose

Ce temple est réputé car on trouve des toris, un sacré paquet de tori. Il semble qu’il y en ait environ 5000 dans le complexe du temple. Vous allez voir les photos, il y en a un paquet ! Arrivé au temple, on fait le plein d’eau, car il fait très chaud et on sait qu’on va marcher un peu. On avait pris le train à Kyoto Station, avec pas mal de groupes d’écoliers, et ils sont quasiment tous descendus au même temple !

L'entrée du temple

L’entrée du temple

Une fois dans l’enceinte du temple, on fait le tour de la structure centrale et derrière le temple, on arrive au pied de la montagne aux toris.

Des écoliers se baladent

Des écoliers se baladent

Des toris de partout !

Des toris de partout !

Madame tape la pose à la japonaise

Madame tape la pose à la japonaise

Au fur et à mesure qu’on s’écarte, il y a de moins en moins de monde, te on se retrouve quasiment seul à se balader sur le chemin des toris.

Les toris au milieu de la forêt

Les toris au milieu de la forêt

Dès qu'il y a un peu d'eau il y a des tortues !

Dès qu’il y a un peu d’eau il y a des tortues !

Toris & fun

Toris & fun

On s'enfonce dans la fôret

On s’enfonce dans la forêt

Vu la chaleur, on fait régulièrement des pauses, car on est en nage. Le dénivelé est assez important sur la fin du trajet, mais on arrive rapidement au sommet où on fait une pause pour profiter du paysage. Une fois le tout terminé on redescend, puis on reprend la direction de la gare de Kyoto pour manger un bout. Ça sera sandwich chez subway pour madame et takoyaki pour moi. Ensuite, on planifie la suite de la journée.

Direction Ginkaku-ji, le pavillon d’argent dans l’est de Kyoto. Pour y aller, on prend une carte de bus à la journée, et on prend un bus depuis la gare. Sauf qu’à suivre Madame, on se retrouve dans le mauvais sens ! Je râle comme il se doit (on est un ours grognon ou on ne l’est pas !), puis on fini par prendre le bus dans le bon sens ! Arrivé au temple, on paye et on se balade dans ce nouveau temple, pas aussi coloré que celui du matin, mais tout de même très beau !

Les graviers ratissés

Les graviers ratissés

La pagode à 5 étages de loin, elle était fermée

La pagode à 5 étages de loin, elle était fermée

jour6-19

Le temple vu d'en haut

Le temple vu d’en haut

Jardin de bambou

Jardin de bambou

On quitte le temple pour le jardin

On quitte le temple pour le jardin

Gravier et pavillon d'argent

Gravier et pavillon d’argent

Le pavillon d'argent

Le pavillon d’argent

Une fois la visite terminée, on se demande alors ce qu’on va faire. Le plan initial était d’aller au temple de l’eau, mais vu l’heure, on y croit moyen. Enfin surtout moi. Madame décide qu’on doit quand même tenter le coup. On prend 1 premier bus pour nous avancer, puis un second, on arrive à l’arrêt du temple, et on remonte le chemin vers le temple en 4ème vitesse. Bam, achat du billet, on est dans le temple, c’est bon !

J’en profite d’ailleurs pour remplir mon chuinsho la toute première page de mon shuincho.

On remplit mon shuincho

On remplit mon shuincho

Puis on visite le temple, mais sans se presser de trop, après avoir speedé pour arriver avant la fermeture des portes.

Le temple de l'eau

Le temple de l’eau

Un couple en tenu traditionnelle

Un couple en tenu traditionnelle

Groupe de femmes en tenue traditionnel

Groupe de femmes en tenue traditionnel

La porte d'entrée du temple

La porte d’entrée du temple

Ouf ! Après cette petite course en bus pour arriver à temps au temple, on peut enfin souffler. On aura fait nos 3 temples aujourd’hui ! On croise de très nombreuses personnes habillées en tenue traditionnelle japonaise, sans trop savoir pourquoi. Mais du coup c’est sympa, ça donne du cachet à cette visite.

Avant de rentrer, on se balade dans les ruelles du quartier, assez bien conservée et qui donne une idée des maisons japonaises traditionnelles.

Maisons traditionnelles

Maisons traditionnelles

Il est désormais temps de rentrer. On reprend le bus pour la gare, et comme souvent, on y mange (il faut dire que tous ces restaurants au même endroit, c’est quand même bien pratique). Ensuite, retour au ryokan pour une bonne nuit de sommeil.

Retour au jour 5Sommaire - Aller au jour 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>