Islande 2012 – Jour 3 – Péninsule du Snaefellsnes

Le sommaire est ici.

Jour 3 : Grundarfjörður, Stykkishólmur, Reykholt

Petite nuit tranquille dans la guesthouse Snjofell (qui est plus un hôtel qu’une guesthouse en fait.) La veille au soir, on avait décidé d’annuler le balade en bord de mer entre Arnarstapi et Helnar pour cause de mauvais temps, et on a eut raison ! Ce matin, grand soleil sur la péninsule, un temps idéal pour cette petite randonnée. La balade est tout à fait agréable, surtout sous le soleil, et elle n’est pas bien longue.

Vue du champs de lave

Vue du champs de lave

La roche volcanique, bien tourmentée

La roche volcanique, bien tourmentée

Détail d'un champ de lave

Détail d’un champ de lave

La cote entre Helnar et Anarstrapi

La cote entre Helnar et Anarstrapi

Après cette petite sortie vivifiante, on prend de nouveau la route pour cette fois visiter le reste du nord de la péninsule. On reprend la route 54, pour longer la côte nord jusqu’à Stykkishólmur, ville capitale de la péninsule de Snæfellsnes. On s’arrêtera le midi à Grundarfjörður pour manger un bon burger avant de reprendre la route. J’aurais bien profité de l’arrêt pour aller voir le Kirkjufell de plus prêt, mais on manquait malheureusement d’un peu de temps pour ça. La côte est plutôt jolie, et j’avoue que j’aurais aimé faire plus d’arrêt photos sur le trajet, pour profiter de ce vaste paysage sous le soleil, mais, on a une longue journée, et madame ne va pas supporter cinquante arrêts photos par heure. On roule donc jusqu’à Stykkishólmur, petite ville de 2000 âmes. Malgré le vent qui souffle comme un fou, on monte sur le promontoire qui domine le port pour avoir une belle vue sur la ville.

Quelques photos de cette portion nord :

Le Kirkjufell domine Grundarfjörður

Le Kirkjufell domine Grundarfjörður

Un des petits fjords de la côte nord

Un des petits fjords de la côte nord

L'église de Stykkishólmur, y'a pire comme endroit pour prier !

L’église de Stykkishólmur, y’a pire comme endroit pour prier !

Stykkishólmur, capitale du Snæfellsnes

Stykkishólmur, capitale du Snæfellsnes

Et pour finir, un panorama de la ville est disponible ICI.

Voila, c’est dans cette belle ville que se Stykkishólmur que se termine notre périple dans la péninsule du Snæfellsnes. Il y a beau avoir un gros vent, c’est un grand soleil qui nous suit depuis 2 jours, pour notre plus grand bonheur. Il est désormais temps de reprendre la route pour notre farmhouse de Reykholt. Heureusement pour nous, on avait prévu de faire une randonnée pour monter au sommet du petit volcan Eldborg. Un vieux volcan qui trône fièrement dans la plaine.

 

Champ de lave d'eldborg

Champ de lave d’eldborg

Le vieux eldborg

Le vieux eldborg

Madame en route pour eldborg

Madame en route pour eldborg

Eldborg et sa végétation

Eldborg et sa végétation

En route pour le sommet

En route pour le sommet

La lande s'étale, vue depuis le sommet

La lande s’étale, vue depuis le sommet

Le cratère, profond de 50m

Le cratère, profond de 50m

Au loin, les montagnes.

Au loin, les montagnes.

Voila, 1h30 de rando allez retour, sous le soleil. ça fait plaisir ! Une bien jolie vue depuis le sommet, sur les plaines alentours et les diverses chaînes de montagnes encore enneigées qui encadrent le site. C’est un vieux volcan, il ne paye pas de mine et n’est pas du tout compliqué vu sa faible altitude, mais j’ai beaucoup aimé me balader au milieu de cette végétation sèche sans croiser personne.

Un panorama (loupé) depuis le sommet est disponible ICI.

A peine redescendus, il est déjà temps de se remettre en route. Comme à son habitude, madame s’endort rapidement sur le siège passager, tandis que je roule vers Reykholt, au nord est de Borganes (il faut préciser, car plusieurs villes d’Islande s’appellent comme cela).

J’avais réservé la guesthouse du soir via farmholidays.is (comme de nombreuses réservations de ce séjour), elle avait l’air bien tranquille. Après presque 2h de routes, on fini par débarquer au fond d’une vallée perdue, dans une petite ferme avec un chalet bien sympa. Ambiance surréaliste ! Tout est calme ! Le soleil de 11h30 se couche doucement, tout est doré partout !

C’est mignon comme tout. C’est une de nos guesthouse préférée de ce voyage : Brennistaðir in Flókadalur. Un lieu perdu, sans bruits, d’une douceur et d’un calme olympien. Nous sommes les seuls touristes ce soir, le chalet est donc à nous seuls. On se fait à manger dans la cuisine, puis on part se promener un peu dans le coin, pour profiter du soleil sur le déclin. Le paradis.

J’ai décidément un faible pour ces couchers de soleil à rallonge. Quelques photos prises sous cette lumière dorée qui adoucit tout :

L'intérieur du chalet. Bien confortable.

L’intérieur du chalet. Bien confortable.

Moutons sous le soleil doré

Moutons sous le soleil doré

Des jeunes moutons, pas encore fatigués, courent partout !

Des jeunes moutons, pas encore fatigués, courent partout !

Face à face avec un cheval islandais, dans cette lumière apocalyptique.

Face à face avec un cheval islandais, dans cette lumière apocalyptique.

Fin de cette troisième journée bien chargée. On en aura pris plein les yeux, le tout sous un soleil magnifique.

 

Retourner au jour 2 – Sommaire - Aller au jour 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>