Japon 2014 – jour 9 : Hakone

Jour 9 : Tokyo, Hakone

Petite nuit dans une petite chambre (où il fait une chaleur à crever). On se lève à 5h pour prendre le petit déjeuner dans la chambre, puis direction le métro pour nous rentre à la gare centrale de Tokyo. Mission du jour : apercevoir le somptueux Mont Fuji malgré le temps assez moyen prévu par la météo nippone.

On attrape notre Shinkansen, puis petite sieste dans le train durant l’heure de trajet jusqu’au massif montagneux. On s’arrête à Odawara, où l’on récupère le Hakone Free Pass qui nous permettra de nous déplacer durant toute la journée sans soucis. Une fois le pass acheté, on embarque dans un petit train pour nous rapprocher du massif, on débarque, et c’est là que notre journée commence vraiment. On commence par prendre un funiculaire à Gora. Puis, changement de moyen de transport, et on embarque dans un téléphérique qui nous monte sur le mont kami.

Jolie vue durant le trajet, on commence à apercevoir le Fuji San, mais malheureusement, le temps est assez couvert.

Zone d'activité du mont kami

Zone d’activité du mont kami

C’est clairement une zone très touristique. On s’en doutait déjà de part le monde dans le funiculaire et le téléphérique, mais on arrive là sur une zone bétonnée pleine de touristes. Une fois débarqué, on en profite pour essayer de discerner le Fuji. La photo ci dessous sera ce que j’obtiendrais de meilleur ce jour là malheureusement.

Fuji San

Fuji San

On se balade ensuite sur la zone, puis on monte vers les zones géothermiques du volcan Kami. Il fait assez chaud et ça grimpe.

IMG_1381 IMG_1386Rien d’exceptionnel après notre voyage en Islande, mais j’aime les volcans et leur activité surprenante. On en profite pour gouter les kuro-tamago, des œufs cuits dans les vapeurs de souffre, qui du coup se colorent en noir. On les achète par 5 avec une pincée de sel, et la légende veut qu’on gagne 7 année de vie pour chaque oeuf. Vu le nombre de coquilles sur le volcan, ça explique peut être la longévité nippone.

kuro-tamago

kuro-tamago

kuro-tamago

kuro-tamago

On fini notre dégustation et la petite balade sur la zone d’activité, puis on redescend sur le complexe où l’on s’arrête pour manger un bout dans un des bouibouis touristiques (ce n’est pas comme si on avait vraiment le choix là).

On prend ensuite le téléphérique qui redescend de l’autre côté du Mont Kami, sur les rives du lac Ashi. Je fais une petite sieste digestive dans le téléphérique. Arrivé en bas, on regarde l’heure, puis le ciel, et on reprend le téléphérique pour remonter de nouveau sur le Kami, voir si la vue sur le Fuji San s’est dégagée. Manque de pot, ce n’est pas le cas… on reprend donc une 3ème fois ce téléphérique pour Togendaiko. Sur place, on prend nos billets pour une traversée du lac sur un improbable galion.

On se balade le long de la côte pour tuer le temps durant trente minute, et nous éloigner un peu de la foule. Puis on revient et on embarque sur le galion (un des trois de cette compagnie sur le lac). S’en suit donc une petite croisière de 40 minutes pour traverser le lac, sous un ciel gris et un petit vent qui se lève. Traversée sympathique mais sans rien de vraiment exceptionnel.

IMG_1397 IMG_1399Arrivé à Hakone-Machi-ko, on se balade un peu dans la ville, puis on se pose sur les bords du lac pour tenter d’apercevoir une dernière fois le fuji san. On le devine dans la grisaille, mais rien de comparable avec les photos de carte postale qui peuvent être faites à cet endroit par temps dégagé. Dommage.

La photo traditionnelle qui se résume pour nous à du vert et du gris

La photo traditionnelle qui se résume pour nous à du vert et du gris

IMG_1420

Puis le temps se dégrade encore, un épais brouillard descend des montagnes qui entourent le lacs pour le recouvrir en quelques minutes.

IMG_1427 IMG_1440On regarde le spectacle depuis la ville, puis une fois que le brouillard arrive sur notre rive, on part prendre notre bus. Vu le monde, on ne prendra pas le premier. Retour tranquille ensuite, en bus puis en train. On ne revient pas trop tard sur Tokyo, et on en profite pour se balader un peu dans la ville de nuit.

 

Retour au jour 8SommaireAller au jour 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>