Costa Rica 2016 : Jour 9 – Péninsule de Nicoya

Jour 9 : Nicoya

Affrontement nocturne entre madame et un gros gecko.

Après le petit déjeuner, on traine pas mal à l’hôtel, puis on fini par se motiver pour bouger et aller au parc de Cabo Blanco. On s’arrête en chemin pour faire le plein de nourriture et d’eau, puis on va dans le parc.

Il fait une chaleur étouffante (on n’aurai pas du trainer autant …). On commence doucement par le sentier danois, où l’on aperçoit quelques animaux (biches, écureuil, pic vert). La chaleur est bien présente et nous allons crever de chaud sur les quatre kilomètres de sentier pour rejoindre la plage.

Ecureuil

Singe hurleur en train de ... hurler
Singe hurleur en train de … hurler
Woody woodpecker
Woody woodpecker

Monter par cette chaleur sans un pet de vent est un calvaire, mais on fini heureusement par arriver sur cette plage magnifique. Le passage dans l’eau fait un bien fou et permet de faire redescendre la température.

Playa de Cabo Blanco
Playa de Cabo Blanco
Sympa non ?
Sympa non ?

jour_8_10

Ambiance bout du monde
Ambiance bout du monde

En arrivant nous avons croisé pas mal de monde qui repartait, il faut dire qu’il faut partir au plus tard de la plage à 14h et que nous sommes arrivés à 13h. Mais cette solitude sur la plage m’arrange énormément, car c’est ici que je fais ma demande à Madame, dans cet écrin de paradis perdu au bout du monde. J’aurais pu difficilement faire mieux.

On profite donc de cet endroit magnifique, on se repose, on lézarde, puis on repart vers 14h10. Le retour se passe beaucoup mieux que l’aller, on avance bien, et on a la chance de croiser de nombreux animaux, maintenant que l’on est seul dans le parc. On aperçoit deux capucins qui marchent au sol, un agouti, puis deux singes hurleurs en train de nous regarder, affalés sur leur branche. Quand on fait mine de vouloir passer sous eux, ils pissent à l’endroit où on devait passer ! Dommage pour eux j’étais au courant de ce comportement et je m’y attendais !

Un capucin qui se déplace dans la jungle
Un capucin qui se déplace dans la jungle
Silhouette d'un agouti
Silhouette d’un agouti
Un singe hurleur ... et pisseur
Un singe hurleur … et pisseur

On croise de nouveau des biches en repartant, et sur le parking on tombe sur des capucins en train de se nourrir qui nous regardent, non sans nous balancer au passage une branche.

jour_8_15Retour à l’hôtel pour un passage dans la piscine et le soir repas chez Marvin.

Jour 8SommaireJour 10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.