Écosse 2014 : Jour 10 – Highland games !

Jour 10 : Oban, Inveraray

Levé à 8h, comme tous les jours vu les horaires des petits déjeuners dans les Bed and breakfast. Je confirme avec le propriétaire que l’on peut laisser la voiture sur son parking pour la journée, puis après le petit déjeuner, on se dirige vers le centre ville pour voir passer la parade des pipers. Eh oui, car aujourd’hui, se sont les Highland Games de Oban !

On attend une petite demi-heure que la parade arrive, puis on la suit et on remonte vers le plateau au dessus de la ville où se situe les games, au son des cornemuses. Ce petit cortège représente tout de même quelques centaines de personnes (dont une cinquantaine de joueurs de cornemuse). Arrivé sur le terrain, on rentre rapidement vu que l’on avait acheté nos places la veille, et on se retrouve vite des places assises dans les gradins. Ouf !

Défilé des cornemuses
Défilé des cornemuses

Rapidement, les épreuves commencent : danses traditionnelles, 3200m, lancer de poids se succèdent sur tout le terrain et parfois se croisent. Les lanceurs sont plutôt costauds, et pas du genre à sauter un repas :). Ils enchaînent ensuite avec le lancer du marteau. Pour l’athlétisme, vu que les premières places sont récompensées d’une prime, certains participent avec un niveau très faible, mais suffisant pour être dans les places payées. Ces coureurs et coureuses du dimanche sont du coup doublement encouragé par le public !

Concours de danse traditionnelle
Concours de danse traditionnelle
Lancé du poids (une grosse pierre)
Lancé du poids (une grosse pierre)
Joueur de cornemuse prenant part au concours de cornemuse.
Joueur de cornemuse prenant part au concours de cornemuse.
Lancé du marteau (une grosse pierre au bout d'un bout de bois).
Lancé du marteau (une grosse pierre au bout d’un bout de bois).
Les participants aux jeux de force attendent le lancer suivant
Les participants aux jeux de force attendent le lancer suivant

Vers 13h, c’est la pause repas. On en profite pour visiter les stands et acheter des burgers pour nous caler. Il y a un stand d’oiseaux de proie, je profite aussi de la pause midi pour aller y faire un tour.

Démonstration de cornemuse
Démonstration de cornemuse

jour9-8 jour9-9 jour9-10

Le temps était bien couvert durant la matinée, mais heureusement, ça se dégage. On continue à assister aux épreuves comme l’athlétisme et le lancer, jusqu’à arriver aux épreuves phares de la journée : le lancer de tronc ! (rien que ça). C’est plutôt impressionnant.

Lanceur de tronc en pleine tentative
Lanceur de tronc en pleine tentative

Ils ne sont pas nombreux à réussir. Le principe est simple : ils mettent le tronc à l’équilibre en le portant, puis se mettent à courir puis lancent le tronc. Pour marquer des points, il faut que le tronc se renverse sur son axe, puis regarde comment il retombe, comme sur une horloge. Plus le tronc est proche de midi, plus il y a de points.

En voici 2 exemples :

En parallèle, se déroulent aussi le lancer de botte de bois, le tire à la cordes et autres joyeusetés. Bref, les Highland games, c’est sympa.

Tir à la corde
Tir à la corde
Finale du jeté de botte
Finale du jeté de botte

Par contre, en fin de journée, vous ne pourrez plus supporter la cornemuse. Durant toute la journée, il y a un concours de cornemuse, avec 5 stands où chaque joueur dois passer pour jouer un morceau donné. Donc toutes la journée, vous avez au moins 3/4 cornemuse en train de jouer. 2h après être parti des jeux, j’avais encore la cornemuse qui résonnait dans ma tête.

Une fois les games terminés, on retourne à l’hôtel récupérer notre voiture et on prend la route direction Inveraray, où se trouve notre B&B du soir (une belle maison bourgeoise avec des chambres immenses). On prend donc l’A85, puis l’A819. On arrive alors dans ce petit village en bord de fjord, bien mignon.

Le logement est superbe ! J’avais suivi les conseils d’un collègue en prenant une chambre au Rudha-na-Craige. Ce n’est pas donné, mais on voulait se faire un logement de qualité durant le voyage. Et bien nous n’avons pas été déçus. Il s’agit d’une ancienne maison d’officier désormais transformée en maison d’hôte et tenue par Howard, un grand gaillard super sympa.

Dans le prix de la chambre, l’entrée aux thermes de la ville est compris. On y passe donc 2h à nous délasser puis on va manger dans le pub du centre ville un bon repas bien chaud pour finir la journée.

Retour au jour 9SommaireAller au jour 11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.