Islande 2013 : Jour 7

Jour 7 : Landmannalaugar, Frostastaðavatn et Ljótipollur

Une nuit pas trop mauvaise, sous la tente. L’idée du jour est d’aller faire un tour sur la route explorée la veille au soir, pour voir les lacs de Frostastaðavatn et Ljótipollur. Une petite marche sympa, d’autant plus qu’il fait plutôt beau ce jour là ! Et surtout, un chemin où on ne croise quasi personne, et mine de rien ça compte, car le Landmannalaugar, c’est beau, mais bordel, c’est blindé de touristes.

A peine levé, on se prépare, petit dèj rapide, puis on s’équipe pour le petit tour du jour. Il ne faut pas trop trainer, car on a prévu de prendre le car de l’après midi pour être à Reykjavik le soir. Sortie donc du camping, et on prend la route vers Frostastaðavatn.

Le véhicule des secours, un "petit" 4x4
Le véhicule des secours, un « petit » 4×4
Chaos de lave
Chaos de lave
On s'élève au dessus de la vallée
On s’élève au dessus de la vallée
Première vue sur le lac
Première vue sur le lac
Un pluvier doré
Un pluvier doré

C’est plutôt mignon dans le coin !

On longe la crête du relief qui suit le lac par l’est, puis on se dirige vers le nord. Le long de ma crête, on avance en profitant du spectacle que nous offre ce magnifique lac sous le soleil. Un petit panorama pour illustrer mon propos :

Frostastaðavatn et vallée de la Jökulgilskvisl
Frostastaðavatn et vallée de la Jökulgilskvisl

On descend ensuite le long de la crête pour nous diriger vers un tout petit volcan rigolo : Stutur ! On se fait notre Chemin, puis on monte au « sommet » de ce volcan / colline, pour regarder ce qu’il y a au fond : un paquet de pierre volcanique (surprenant hein :p)

On descend vers Stutur
On descend vers Stutur
Jérôme au fond du volcan
Jérôme au fond du volcan
Et vue de large
Et vue de large

On ressort de ce mignon petit volcan puis on prend la direction de Ljótipollur. On trace ensuite vers Ljótipollur sur un terrain assez facile. Ça trace tout droit, sur du plat ou presque plat, donc finger in the noze comme on dit.

Reste ensuite une petite pente, rien de bien méchant. On s’aperçoit que d’autres personnes arrivent par une autre piste sur notre droite. Ni une ni deux, on accélère ! Hé ho, on a quand même une réputation à tenir hein ! Ou pas …  On arrive donc au sommet, et on se fait une pause miam du matin devant un lac sublime :

Le fameux lac de Ljótipollur
Le fameux lac de Ljótipollur
Ma sale tête option moucheron en plus
Ma sale tête option moucheron en plus
Jérôme qui a pris 10 ans sur le trek ...
Jérôme qui a pris 10 ans sur le trek …

On mange donc nos petits gâteaux achetés au Mountain Hall du Landmannalaugar, en compagnie de centaines de moucherons. Comme c’est agréable 🙂 On voit arriver le couple que l’on avait aperçu un peu plus tôt, et le hasard veut qu’il s’agisse de Camille et Cédric, le couple de parisien ! On papotte un peu de la suite de leur périple, puis on les laisse partir de leur côté. Nous, on fini notre repas en regardant les pentes rouges du volcan. On file ensuite par le chemin qui les a conduit ici et qui va nous ramener au landmannalaugar à travers un grand champ de lave.

Le champ de lave du retour
Le champ de lave du retour
C'est un vieux champs de lave, pas trop chaotique
C’est un vieux champs de lave, pas trop chaotique
Maman pluvier nous attaque pour faire diversion
Maman pluvier nous attaque pour faire diversion
Pendant que son petit prend la fuite
Pendant que son petit prend la fuite
On sort du champ de lave pour retrouver la rivière
On sort du champ de lave pour retrouver la rivière
On croise le 4x4 des secours qui part à toute berzingue
On croise le 4×4 des secours qui part à toute berzingue

 

On revient donc au camping, après cette dernière balade au Landmannalaugar. D’autres balades nous tenteraient bien, malgré la foule, mais ils annoncent un sale temps pour les jours à venir, du coup, ça perd un peu de son intérêt. On décide donc de retourner avec le bus de l’après midi à Reykjavik, pour partir faire un petit Road trip de 2 jours.

On mange un bout, puis on range les tentes et on rassemble la matos. Il est temps de quitter le Landmannalaugar. J’aime bien cet endroit, mais il y a vraiment un monde fou. Tous les touristes beaufs concentrés au même en droit, non vraiment, très peu pour moi. Mais bon, j’ai quand même envie d’explorer le coin, de trouver d’autres endroits à visiter, et si possible, sans trop de monde. Enfin, une fois qu’on s’écarte un peu des chemins habituels, on ne croise déjà plus grand monde. Notre balade de la journée en est la preuve.

Notre bus arrive, on monte dedans, et c’est parti. On quitte le camping par la F208, une bonne piste pour le bus qui trace assez souvent. On peut ainsi observer le terrible Hekla, seul relief du coin qui écrase toute la région de son air menaçant. Lui le jour où il explose, ça doit être terriblement impressionnant ! Le temps qui s’était couvert en fin de matinée, se dégrade encore plus. Il fait moche, ça tombe bien, je vais pioncer une bonne partie du chemin du retour.

Je passe un coup de fil à Blue Car Rental, et hop, on récupère un vieux jimny le lendemain. Arrivé à Reykjavik, on prend un bus, puis on fil jusqu’au camping municipale. C’est blindé !

On paye notre place, monte la tente dans un des rares endroits pas encore occupés, et on fil en centre ville pour trouver un truc à manger. Il est 21H passé, plus grand chose d’ouvert. Mais on fini par se trouver un resto islandais où on commande notre premier plat chaud et une bonne bière fraiche. Rapidement suivi d’une deuxième.

Un peu de céréales ne fait de mal à personne
Un peu de céréales ne fait de mal à personne

Et on revient au camping. Je reste à l’entrée pour profiter du wifi (oui, je suis faible :'( ) puis je fini par retourner à ma tente.

J’essaye de lire, mais pas la motivation. Du coup, il est l’heure de dormir …

Trace de la journée

Vous pouvez désormais trouver la trace sur wikiloc en cliquant ICI.

  • Longueur de l’itinéraire : 13.9 km
  • Denivelé positif cumulé : 417 m
  • Denivelé négatif cumulé : 417 m
  • Altitude maxi : 730 m
  • Altitude mini : 578 m

Retour au jour 6Sommaire Aller au jour 8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.