Japon 2014 – jour 10 : vagabondage dans Tokyo

Jour 10 : Tokyo : Ueno, Asakusa

Un peu de mal à décoller ce matin, on sent que le voyage touche à sa fin. Niveau programme, c’est assez léger, on n’a plus envie de courir partout.

On commence par se diriger vers la Tokyo Tower, non pas pour monter dedans, mais parce que Madame a repéré un magasin Gibli. Comme chaque fois que Madame repère un truc, j’ai des doutes 🙂 mais bon on y va quand même. Arrivé sur place, on se balade dans les étages du bas qui sont constitués de boutique, et, comme je le sentais : pas de magasin ! La journée commence bien :).

On en profite pour manger sur place dans une chaine, histoire de ne pas avoir fait le déplacement sur place. Une fois sorti, on prend alors la direction de Roppongi en y allant à pied. Une petite marche digestive par 30°C donc. On commence par passer au milieu des ambassades, avant de déboucher de nouveau sur des axes un peu plus vivants. On s’arrête au passage au Hard Rock Café pour acheter les Tshirts traditionnels pour la belle famille, puis on reprend notre marche.

Arrivé à Roppongi, on visite le quartier de jour, vu que l’on ne l’avait jusqu’ici vu que de nuit. Sympa mais nous ne sommes pas particulièrement emballés.

Pour continuer dans les quartiers qui ne nous ont pas particulièrement emballé, nous avons ensuite pris le métro pour visiter un ou deux quartier du Nord Ouest de Tokyo et notamment Ikebukuro. Sorti de la station de métro, on se balade un peu dans le quartier, mais là encore ça ne prend pas.

Décidément, au moment où je tape ce récit, je n’ai aucun souvenir de cette balade et nous n’avions pris aucune photo. Je crois que c’est bien le signe que tout cela ne nous a pas beaucoup enthousiasmé. En plus, on était crevé.

On décide alors de poursuivre ce périple dans le sens des aiguilles d’une montre, et nous retournons dans le quartier de Ueno. Sorti du métro, on avait déjà un peu visité le quartier mais nous n’étions pas encore vraiment allé dans le parc, c’est le moment de se rattraper. Le temps n’est pas terrible mais on profite quand même un peu de la balade et on recommence à apprécier cette journée.

La traditionnelle pagode à 5 étage
La traditionnelle pagode à 5 étage
Visite d'un des temples du parc
Visite d’un des temples du parc
Des plaques de prière dans toutes les langues
Des plaques de prière dans toutes les langues
Un des gardiens du parc
Un des gardiens du parc

tokyo_10-5

On se balade au milieu des temples et des monuments. On tombe ensuite sur un monsieur qui est suivi par des dizaines de corbeaux de belle taille et c’est assez flippant. Madame n’est pas du tout rassuré, mais vu que je suis un foutu curieux, on le suit à distance. Arrivée dans un coin plus tranquille, il se retourne et s’arrête. Les corbeaux deviennent bargent, volent dans tous les sens, d’arbre en arbre en lui tournant autour. Et …

… il les nourrit. Oui oui. Chez nous c’est les pigeons, là bas, un type nourrit des corbeaux 😀

Master of crows
Master of crows

Il y en a de plus en plus, on finit par s’éloigner. Fin du parc de Ueno.

Madame a « repéré » un magasin de jouets. On passe 30 minutes à le chercher avec le peu d’indication qu’elle avait, on fini même par demander à un flic qui ne parle pas un mot d’anglais. Comme d’habitude avec les japonais, même si il ne sait absolument pas où c’est, il veut nous aider, et on passe 15 minutes à essayer de communiquer avec lui et d’autres passants, sans trouver notre bonheur.

On reprend alors ma méthode la plus fiable : le pifomètre !

Et ça fonctionne. On retourne à la gare de Ueno, on se retourne, et OH ! le magasin est là, juste à la sortie de la gare 🙂

Une fois les emplettes de madame terminé, on va alors jouer un peu aux machines qu’on avait repéré lors de nos premières balades à Ueno. Il y a pas mal de boutiques où on trouve des jeux de foires, du coup, après avoir vu un japonais dépenser pas mal de sous pour gagner une peluche Ted pour sa belle, j’ai essayé de faire de même. Autant vous dire qu’après 20€ j’ai arrêté 😀

Vaines tentatives pour déloger Ted
Vaines tentatives pour déloger Ted

Bon, je n’aurais pas réussi à faire le beau devant ma belle, mais ça l’aura bien fait rire au moins.

Une fois mon argent perdu, On continue à se balader, puis on se pose pour manger et retour à l’hotel. Cette journée n’aura pas été ultra productive, les mauvaises nuits et la chaleur nous ayant au final bien crevé. C’était notre avant dernière journée.

Retour au jour 9Sommaire Aller au jour 11

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.