Écosse 2014 : Jour 1 – Réveil à Édimbourg

Jour 0 : Trajet

On part de Lorraine pour aller en voiture jusqu’à l’aéroport de Bruxelles. De là, vol à 22h pour se poser à 22h45 heure locale. Le temps de récupérer nos bagages et de prendre le bus pour le centre ville, on trouve ensuite un taxi, il est aux environs de minuit. Le taxi nous dépose vite fait à l’hôtel, on prend une douche et on s’effondre.

Jour 1 : Réveil à Édimbourg

Première nuit en Écosse, et premières mauvaise nuit. Claquements de portes à tout va une bonne partie de la nuit. Fiou, commencer crevé, ce n’était pas forcément le plan, mais soit. On a un peu de mal à émerger, mais vers 9h, une alarme incendie nous force à nous bouger. Une fois l’alerte terminée,  on s’équipe et on part en quête d’un petit déjeuner.

Nous n’aurons pas à aller bien loin. A 100m de l’hôtel, on tombe sur un resto de petits déjeuners. Parfait ! Ça sera bien évidemment un full scottish breakfast pour moi des benedict eggs pour madame. Une fois le ventre bien plein, on remonte à pied vers le centre ville.

 

Egg benedict
Egg benedict
Full scottish breakfast
Full scottish breakfast

On commence par passer à l’office du tourisme pour acheter une carte routière et prendre quelques renseignements, puis on remonte à pied vers le superbe château de la ville. Pendant que madame va faire quelques courses, je me mange 30 minutes de queue pour acheter nos tickets.

jour1-1

Choc des époques devant l'office du tourisme
Choc des époques devant l’office du tourisme
Un des joueurs de cornemuse du centre ville historique
Un des joueurs de cornemuse du centre ville historique
L'entrée du château d’Édimbourg
L’entrée du château d’Édimbourg

 

On fait donc le tour de ce château qui domine la ville. Une belle place fortifiée sur une hauteur bien escarpée ! On en profite au passage pour rendre une petite visite aux joyeux de la couronne écossaise (sympa les cailloux !). Au bout de 2h de balade, on ressort du château. Il est l’heure d’aller manger ! On s’arrête donc chez Oink acheter un gros sandwich au cochon roti (oui c’est un séjour minceur).

Vue depuis les remparts du château.
Vue depuis les remparts du château.
Vos serviteurs, après une petite nuit ...
Vos serviteurs, après une petite nuit …

On descend ensuite The mile, direction Holyrood Palace. En chemin, on tombe sur le Fringe festival, et c’est … comment dire ? Bizarre ! Une fois descendu The Miles, on arrive au château et on achète rapidement 2 tickets, puis on récupère les audioguides gratuits en français. Pratique !

Ceci est un pub. oui oui
Ceci est un pub. oui oui

On fait tout le tour du château de la reine, nos audioguides sur les oreilles, enfin, le tour du premier étage, le second lui est réservé. Dans chaque pièce on écoute le guide qui décrit à quoi elle servait et quelques anecdotes historiques. Sympa.

 

L'entrée de Holyrood Castle
L’entrée de Holyrood Castle
La cours intérieure
La cours intérieure

On sort ensuite visiter les ruines de la basilique accolées au château. De dehors, je vois du monde sur les collines de Holyrood Park qui surplombes le château, mais madame n’est pas très en forme pour le faire.

L'intérieur des ruines
L’intérieur des ruines
encore en bel état
encore en bel état
balade dans les jardins.
balade dans les jardins.

jour1-13On rentre donc. Enfin, on fait 500m et on s’arrête dans un pub de The Mile, où je déguste ma première bière écossaise. Il commence à pleuvoir. Après 30 minutes de pause à déguster ma bière, on repart à pied pour l’hôtel.

 

A la recherche d’un resto pour manger chaud, on en trouve un sympa pas très loin de notre hôtel. Chili pour madame et gros burger pour moi. On fait ensuite quelques courses au supermarché, puis retour à l’hôtel.

On est claqué ! Le temps d’une douche et je m’abandonne aux bras de Morphée.

Fin de cette première journée de découverte de la capitale. C’est joli, et y’a de quoi visiter.

Le SommaireAller au jour 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.